Les incroyables avantages de la fermentation !

lactofermentation-kefir

Conserver ses aliments, une préoccupation depuis la nuit des temps

Depuis toujours, l’homme s’est posé le problème de la conservation de ses aliments. En effet, nous n’avons pas toujours eu de réfrigérateur et de congélateur, alors comment établir un équilibre entre des productions irrégulières et une consommation journalière ? Comment avons-nous su « domestiquer » bactéries et champignons bénéfiques pour nous aider dans notre problème de conservation ?

 

Pendant des millénaires, nous vivions principalement à la campagne avec une totale autonomie alimentaire toute l’année. Chaque famille avait du pain au levain (fermentation), du vin, du cidre, du vinaigre, de la choucroute, des saucisses, du jambon, du saucisson (fermentation lactique) olives, fromages pour tenir l’hiver et attendre sereinement le retour du printemps.

pain_levain_lautre-campagne

Des produits fermentés présents partout dans le monde

On peut citer, en autres :

  • En Norvège, on fait fermenter les anchois, les anchois et les truites.
  • En extrême Orient, c’est un mélange de poissons nommé nuoc-mâm qui est à l’honneur.
  • En Inde, les doshas sont des galettes faites d’une pâte composée de farine de riz et de pois chiches.
  • En Egypte, c’est un mélange de légumes, boulghour au lait caillé qui est à l’honneur ( le kishk).
  • Les turcs ont un mélange de blé et lait de brebis fermenté qu’ils nomment trahanas sans compter pois chiches et fèves aussi fermentés ?
  • En Alsace et en Allemagne, on fait de la choucroute.
  • Mais aussi la Russie, la Bulgarie et de nombreuses civilisations Incas, le Moyen-Orient et l’Afrique pratiquer ce mode de fermentation pour leurs aliments.
  • Le Japon est le pays par excellente où la fermentation est la plus couramment utilisée.

kimchi_lautre-campagne

Les aliments fermentés : leurs aspects nutritifs exceptionnels !

Il a été clairement démontré que les aliments fermentés sont toujours plus nutritifs et plus assimilables que les aliments d’origine. Cela est du à plusieurs mécanismes : certaines substances empêchant la digestion ou l’assimilation (phytates, inhibiteurs d’enzymes) sont détruites. L’amidon, les protéines et les lipides sont partiellement digérés et des nutriments sont synthétisés par les micro-organismes.

fermentation_lautre-campagne
Des aliments plus digestes.

Étant prédigérés par les micro-organismes, ils sont plus faciles à digérer même pour des personnes affaiblis, ou ayant un appareil digestif capricieux comme les enfants ou les personnes âgées. Par exemple, la fermentation du lait le rend assimilable aux personnes intolérantes au lactose. Une partie de celui-ci étant transformé en acide lactique qui facilite donc la digestion du lactose dans le tube digestif. C’est pourquoi les personnes allergiques aux produits laitiers pourront facilement digérer le yogourt, ou le kéfir de lait.

La fermentation aide à combler les carences

Les micro-organismes présents dans les aliments fermentés offrent une palette supplémentaire de vitamines, notamment du groupe B (B 12, B3, B2, biotine et acide folique), parfois la vitamine C et la vitamine K (coagulation du sang, la formation des os, convertit le glucose en glycogène). De plus, la lactofermentation, en rétablissant la flore intestinale, procure au corps un environnement favorable à l’élaboration de certaines vitamines telles que la B12 et la B1 à l’intérieur des intestins.

Les aliments lactofermentés sont thérapeutiques

On utilisait des boissons de seigle fermenté en cas de fièvre, de scorbut ou de refroidissement. Le kvas est reconnu en Allemagne pour soulager le diabète. Le jus de choucroute est souverain pour l’estomac, l’engorgement du foie et de la rate, les hémorroïdes, la constipation, les troubles nerveux, l’hystérie, les entérites.

Les bactéries contenues dans les aliments fermentés, en rendant le milieu intestinal acide, inhibent le développement de micro-organismes pathogènes qui sont associés à une grande consommation de protéines animales. En fait, les bactéries lactiques créent une activité saine dans le côlon et les intestins, qui nous aide à rester en santé. En effet, plus la flore microbienne des intestins est nombreuse et variée, plus notre ensemble digestif fonctionne et nous maintient en bonne santé générale. Les bactéries lactiques jouent ici un rôle très important.

En apprendre plus sur les principes et les recettes de la lactofermentation

Nous vous invitons à regarder ce que nous proposons dans notre cours de cuisine et de transformation autour de la découverte de la lactofermentation ou comment apprendre à fermenter et conserver ses fruits et légumes simplement et sans perdre en valeur nutritive ! Par ici !

lactofermentation-kefir

©2018 - L'Autre Campagne - tous droits réservés

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?