Les associations fertiles

La milpa, une association de cultures traditionnelles inca

(mais aussi les cultures mixtes de haricots tarbais et de maïs dans le Béarn ou de haricots verts et maïs en Galice en Espagne.)

Multiplier les cultures sur une même parcelle avait plusieurs avantages. Au delà du gain de place, ces exemples montrent comment une agriculture d’entraide augmente la fertilité des terroirs et des systèmes productifs.
Dans la région du Béarn, on remarque la présence du maïs et du haricot dans une même parcelle, et c’est précisément ce mélange des deux cultures qui améliore le rendement de chacune. Le maïs est un excellent tuteur pour le haricot qui grimpe sur ce dernier et apporte ainsi l’azote dont le maïs a besoin. Cette association donne de très bons résultats et valorise le paysage du Béarn qui devient un attrait spécifique dans un Sud-Ouest envahit par le maïs.
Pour aller encore plus loin, les agriculteurs mexicains ajoutent à cette association les courgettes qui couvrent le sol et protègent la parcelle des adventices et des insolations.
Cette technique, à l’opposé de l’agriculture conventionnelle, est porteuse d’un projet bénéfique pour l’homme : la symbiose de l’agriculture et de l’environnement.

memoire-diplome-paysagiste-lucille-bonnet-237

©2019 - L'Autre Campagne - tous droits réservés

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?